Vendre ses vêtements, le geste éco-responsable à adopter

Vendre ses vêtements est une activité que beaucoup de femmes ont déjà pratiquée dans leurs vies. En effet, avant même qu’Internet deviennent accessible à tous et toutes, les femmes revendaient déjà leurs vêtements sur des brocantes. Bien évidement, aujourd’hui vendre ses vêtements est devenu bien plus facile grâce à l’apparition et au développement de sites et applications nous aidant à vendre nos petits trésors que l’on ne porte pourtant plus. Pendant longtemps cela a été un moyen de gagner de l’argent facilement. Ca l’est d’ailleurs toujours, bien qu’un nouvel argument (et pas des moindres) soit rentré en jeu. En effet, vendre ses vêtements n’est plus seulement un moyen de se faire un petit peu d’argent de poche, c’est aussi un geste éco-responsable servant notre planète.

 

Vendre ses vêtements, c’est préserver nos ressources en eau

Nous avons l’habitude d’entendre parler de la pollution pétrolière depuis des années à cause de nos voitures. Nous savons que c’est l’industrie la plus polluante au monde. Ce que nous savons moins, c’est qu’elle est la deuxième. On nous répète souvent à quel point la déforestation et le plastique sont nocifs pour notre planète. Cela est vrai, mais nous devrions, à notre goût, parler tout autant de la pollution textile qui est la réelle deuxième production la plus polluante au monde. En effet, rien que la production d’un jeans nécessite en 7000 et 10000 litres d’eau. C’est lorsque nous savons ceci et que nous nous rendons en magasin que la vue de tous ces jeans nous donne mal au cœur. Comme quoi, il existe d’autres solutions que la douche comme alternative au bain pour sauver notre planète. Celles de vendre ses vêtements et d’acheter d’occasion sont aussi très efficaces et n’affectent pas votre plaisir pour autant !

 

Vendre ses vêtements, c’est limiter la pollution chimique

Si l’on vous pose la question, nous sommes sûrs que vous savez que de la chimie est utilisée dans la production de nos vêtements. Seulement lorsque nous les achetons, vous comme nous, nous n’y pensons pas forcément. Pourtant elle est bien présente pour colorer nos vêtements. Ces mêmes colorants qui se retrouvent ensuite dans les rivières à proximité les sites de production. Nous avons déjà parlé du jeans et de sa consommation d’eau. Sachez que sa teinture est très néfaste également. Malheureusement, le jeans n’est pas le seul vêtement polluant, loin de là. Nous pouvons aussi vous démontrer l’importance de vendre ses vêtements que l’on ne porte plus en vous parlant des pulls synthétiques. Ceux que vous retrouvez dans les boutiques des grandes enseignes sont composés de pétrole. Ainsi, décider de vendre ses vêtements et par conséquent de permettre à quelqu’un d’autre d’en faire bon usage au lieu d’en acheter un neuf c’est jouer un rôle dans la sauvegarde de notre environnement.

 

Vendre ses vêtements, c’est se débarrasser du superflu

C’est notre société de surconsommation qui nous a mené à toujours en vouloir plus, plus vite. C’est ainsi que les grandes marques de prêt-à-porter se sont mises à créer des collections à un rythme effréné. De ce fait, nous avons accumulé des dizaines de vêtements mais également d’objets dans nos maisons. Ce sont parfois des objets dont nous ne nous servons plus mais qui, prenant de l’espace, peuvent nous encombrer l’esprit sans même que nous nous en rendions compte. C’est de cette prise de conscience qu’est née la tendance du minimalisme. Elle consiste à vivre avec le nécessaire et recommande de ne plus donner d’importance au superflu. Pour adopter ce mode de vie, une des premières choses à faire est de procéder au tri de son armoire et de vendre ses vêtements non-portés. Vous ferez ainsi du bien à votre mental mais également à notre planète.